Carnets de Courtoisie, gazette indépendante et inofficielle de Radio Courtoisie      Pour les archives de juillet 2005 à juillet 2012 cliquez ici

lundi 3 avril 2017


10:45 Français, mon beau souci

Michel Mourlet, assisté de Catherine Distinguin, recevait Charlotte Dekoker, écrivain, Eric Deschodt, écrivain, journaliste, et Marthe Duranson, élève de l'école de théâtre Verbe et Lumière, pour une émission consacrée aux expressions françaises revues avec humour, et à une alliance de vertu et de grandeur dans l'empire sikh du Penjab.

Charlotte Dekoker : "Bière qui coule n'amasse pas mousse : Enfin la vérité (ou presque) sur quelques expressions françaises"



http://www.digobar.fr/catalog/biere-qui-coule-namasse-pas-mousse/
https://www.facebook.com/charlottedekokerecrivain/
Eric Deschodt : "Penjab"


12:00 Libre journal de l'Armée française

Philippe Nicolardot recevait Jean Luciani, ancien officier parachutiste de Légion étrangère, Philippe de Maleissye, ancien officier, essayiste, pour une émission consacrée aux souvenirs d'Indochine d'un officier parachutiste à la Légion étrangère

Jean Luciani : "Qui es-tu ? Où vas-tu ? : Souvenirs d'un officier parachutiste corse à la Légion Etrangère, Indochine 1949-1954", entretien avec Philippe de Maleissye



https://www.indoeditions.com/objet/59/Qui+es-tu%3F+O%C3%B9+vas-tu%3F


Philippe de Maleissye : "La Vallée Perdue : Dien Bien Phu, Indochine 1954"



http://www.indoeditions.com/objet/44/La+Vall%C3%A9e+Perdue

18:00 Libre journal d'Henry de Lesquen

Henry de Lesquen, assisté de Jacqueline Loevenbruck, recevait Laurent Artur du Plessis, journaliste, essayiste, Alain Corvez, colonel, conseiller en stratégie internationale, Michel Leblay, économiste, politologue, délégué aux questions doctrinales du Carrefour de l'Horloge, Patrick Simon, avocat, président de l'ALEPS, Carl Hubert, responsable du bulletin de réinformation de Radio Courtoisie, pour une émission consacrée à l'État islamique, et au rendez-vous politique de la réinformation. Avec la chronique du grand-large : les excuses, mauvaise boussole en politique.